octobre 30, 2020 3 translation missing: fr.blogs.article.read_time

Comment choisir le bon type de funérailles ?

La mort d’un être cher s’accompagne presque toujours par un choc subit par l’entourage à l’annonce de cette nouvelle bouleversante. Que ce soit une mort naturelle ou un accident de la vie, le choc reste néanmoins très présent même pour les personnes les plus “préparées”. 

C’est pourquoi les funérailles est l’acte qui aidera à rassembler les membres de la famille afin d’humaniser le dernier instant qu’ils passeront avec le défunt tout en évoquant sa disparition. 

Il revient parfois à la famille de prendre en charge l'organisation des obsèques lorsque le défunt n’a pas souscrit à une assurance obsèques. La famille se verra alors chargé de définir le choix du cercueil, du type de funérailles et de l’entreprise de pompes funèbres.

Les funérailles un choix qui peut-être difficile pour la famille

Le choix des funérailles peut être parfois difficile lorsque le défunt n’a pas exprimé clairement ses souhaits sur cette question. Pour les proches cela s'avèrent souvent être une décision particulièrement délicate notamment sur les convictions personnelles et intimes des membres de la famille lorsque celle-ci peut avoir une diversification très distinct (culturel et/ou religieux).

Généralement cette décision est prise par une personne qui connaît le mieux possible le défunt tel que le/la conjoint(e). Les descendants et ascendants peuvent également prendre en charge cette décision. La personne qui finance les obsèques peut également ce voir revenir cette décision afin de choisir le type de funérailles correspondant au mieux au défunt.

Bon à savoir : De nos jours, la crémation est en hausse constante, 63% des personnes interrogées ce verraient incinérer contre seulement 37% pour une inhumation. Une étude réalisé durant Août-Septembre 2018. La crémation est donc le mode de funérailles le plus pratiqué en France.

Lien de l’étude : lire l'étude ici.

Il faut savoir aussi que si le défunt à exprimer son souhait, vous devrez impérativement respecter sa décision afin d’honorer sa mémoire convenablement. 

Les modes de funérailles : crémation ou inhumation ?

En France seuls deux modes de funérailles sont autorisées : la crémation ou l’inhumation. Quelque soit le choix effectué il est primordial de prendre son temps afin d’obtenir des comparatif parmi les entreprises diverses de pompes funèbres. Savoir le coût de plusieurs entreprises vous permettra de comparer plus facilement sur les prestations et accompagnements offerts et ainsi pouvoir peut-être jouer sur la concurrence. 

Qu’importe la méthode choisi, le défunt garde son statut de corps qu’il soit dans une urne ou cercueil. Le corps du défunt doit être respecté ainsi que sa dignité. C’est grâce à cela qu’un corps en cercueil ou des cendres en urne ont le même droit de choix de sépulture dans le cimetière. 

Bon à savoir : Le mode le plus écologique et économique reste l’incinération et ce malgré les gaz à effet de serre émis pendant la crémation. 

Deux types de funérailles, deux déroulement différents

Pour les formalités administratives à effectuer sachez que quel que soit le mode de funérailles celles si sont identiques. C’est seulement le déroulement des cérémonies qui sont distinguent l’une d’entres elles.

L’inhumation ou l’ensevelissement est la mise en terre du défunt dans son cercueil. Le terme ensevelissement peut aussi désigner le faite d’enterrer une urne mais est généralement employé pour un cercueil. Le corps se dégrade au fil du temps naturellement. 

L’incinération (ou la crémation) est la procédure réalisé pour brûler le corps dans son cercueil. Les cendres sont alors récupérées puis mise dans une urne qui pourra être inhumée de plusieurs façons possibles : 

  • en pleine terre
  • en caveau
  • dans une case de columbarium

Bon à savoir : Si vous souhaitez données une cérémonie civile ou religieuse lors d’une crémation, sachez que de plus en plus de crématoriums sont équipés pour effectuer la réception.


social proof for website