octobre 11, 2021 3 translation missing: fr.blogs.article.read_time

L’entretien des cimetières concernent particulièrement tout ce qu’il faut pour maintenir le cimetière dans un état sain. Il est courant d’utiliser de très nombreux produits chimiques pour cela. Mais depuis quelques années, on ne cesse de parler des cimetières écologiques, et certains ont déjà opté pour ce type de cimetières, et leur entretien ne nécessite pas l’utilisation des produits chimiques et autres pesticides.
Dans cet article, nous parlerons davantage de l’entretien des cimetières d’une manière écologique, et de la transition vers les cimetières écologiques, en parlant également de l’enterrement écologique, c’est-à-dire respectueux de l’environnement.

L’enterrement écologique et le cimetière écologique

On entend parler de plus en plus de cette nouvelle forme d’enterrement qui consiste non seulement à réduire les coûts d’entretien des cimetières de moitié, mais également à faire décomposer les corps d’une manière plus humaine, en aérobie, où la décomposition est meilleure et bien plus rapide qu’en anaérobie.
Un cimetière écologique fonctionnera grâce aux vapeurs et gaz générés dans le processus de décomposition des corps, et qui seront conduits vers un dispositif appelé inactivateur de gaz, où le CO2 et le sulfure d’hydrogène sont transformés respectivement en carbure de sodium et en sulfure de sodium inoffensifs et non contaminants.
La décomposition des corps dans ce processus devient alors bien meilleure que celle traditionnellement appliquée dans tous les cimetières, car les corps se décomposent en présence d’air, l’oxygène étant un réducteur naturel et entraîne une décomposition biologique.

L’entretien des cimetières et cimetières écologiques

  • L’entretien des cimetières traditionnels :

Il est en fait possible d’entretenir un cimetière traditionnel de manière écologique. L’une des principales méthodes consiste à remplacer les pesticides utilisés par le désherbage, qui peut être thermique, mécanique ou manuel, et n’a lieu que quelques fois dans l’année. Il s’agira aussi du nettoyage des tombes, des pierres tombales, des plaques mortuaires et autres, en honneur aux personnes décédées.
D’autres solutions sont également possibles, pour éviter que les plantes et autres mauvaises herbes n’envahissent pas les cimetières. On peut par exemple faire cimenter les allées principales en les bétonnant, pour que les herbes n’y poussent pas. Également, les recouvrir de gazon est une autre solution.
Comme on peut le constater, cet entretien, même s’il est fait de manière écologique, se révèle coûteux, car nécessite de la main d’œuvre et d’autres frais pour les équipements, et c’est la raison pour laquelle les cimetières écologiques sont à conseiller dans les communes.

  • Les cimetières écologiques et les plaques mortuaires :

Comme il a été dit plus haut, dans le cas des cimetières écologiques, les corps se désagrègent deux fois plus vite, ce qui signifie que les coûts d’entretien sont réduits de moitié, ce qui est un atout pour la commune qui en est responsable. En plus, avec la technologie employée, les inhumations sont bien plus saines.
Ces cimetières sont non polluants, car l’absence totale d’odeur capable de créer des désagréments et entrainer les populations loin des cimetières. De plus, le cimetière occupe moins d’espace que dans le cas des cimetières traditionnels. Des dizaines de tombes peuvent être construits sur 1,50 mètre carré, ce qui signifie qu’un cimetière peut facilement être construit sur 1000 mètres carrés par exemple.
Les plaques mortuaires seront très largement utilisées, pour identifier l’emplacement de chaque corps par exemple. Elles peuvent être faites de différentes tailles et formes selon les besoins de la famille.

En conclusion

Il est vrai que pour réduire les coûts d’entretien de nos cimetières, il faut totalement tout changer, et cela passe par une bonne communication. Cela modifie complètement l’image du cimetière dans l’esprit des populations. Le cimetière écologique doit désormais être un espace paysager, où l’on peut admirer la nature, et non plus cet endroit où les plantes et les mauvaises herbes sont perçus comme un défaut d’entretien.
De très nombreuses Mairies ont déjà opté pour cette solution de cimetière écologique, qui ne présente que des avantages, comparés aux cimetières traditionnels. Pour rendre ces cimetières beaucoup plus naturels, les communes peuvent mettre en place autour des tombes, des plantes couvre-sols par exemple, tels que le thym, le sedum ou autres, et disposer sur le long des murs des bandes de fleurs, et mettre ainsi en valeur le rôle paysager du cimetière écologique.

 


social proof for website