novembre 19, 2021 3 translation missing: fr.blogs.article.read_time

Il est vrai que nous savons tous que nous allons mourir un jour ou l’autre, parce que nous voyons tous les jours des personnes mourir autour de nous, laissant leurs enfants et leur famille. Chez certaines personnes, particulièrement les jeunes parents, le simple fait de penser qu’ils peuvent mourir un jour ou l’autre provoque en eux un trouble psychologique et une certaine peur, cette peur étant surtout liée à l’avenir de leurs enfants.

Dans cet article, nous allons tout dire au sujet de l’angoisse de mourir chez les jeunes parents.

C’est quoi l’angoisse de la mort ?

La plupart des jeunes parents, avec l’arrivée au monde de leur enfant, se sentent entièrement responsables de lui, et développent dans certains cas une angoisse de mourir. C’est ce qu’on appelle couramment « baby blue ». C’est une angoisse psychologique qui est souvent présente chez certains jeunes parents suite à la naissance d’un enfant. Il ne faut pas le confondre avec « l’angoisse morbide », qui n’est rien d’autre qu’un stress aigu lié à l’idée de sa propre mort.

L’angoisse de la mort devient de plus en plus courante dans cette société moderne par rapport aux générations précédentes, bien que certains pays aient mis en place tout un système et un véritable accompagnement pour amener les populations à vivre mieux.

Pourquoi l’angoisse de mourir chez un jeune parent ?

C’est un comportement normal, tous les parents craignent de mourir et d’abandonner leurs enfants à eux-mêmes, et les mères surtout sont les plus affectées par ce genre de pensées. Mais cela devient dangereux pour vous lorsque cela devient une obsession.

Il est utile et important de penser à vos enfants tout le temps, mais la certitude de la mort ne devrait pas être un frein psychologique à votre propre bonheur. Il faut comprendre que vous ne pouvez pas du tout changer le monde, et être un peu indulgent envers vous-même. Vous devez vous autoriser à être heureux quoi qu’il arrive, et laisser vos enfants vivre leur propre vie, avec ou sans vous.

Le bonheur d’accueillir et d’avoir à élever un enfant ne devrait pas se transformer en tristesse, juste par le simple fait d’imaginer que vous allez mourir. Vous pouvez chercher quelles sont les raisons internes qui vous poussent constamment à une telle angoisse, et si possible, demander de l’aide d’un psychologue.

Comment éviter l’angoisse de mourir chez un jeune parent ?

Pour éviter d’être victime de l’angoisse de mourir, il faut éviter toutes les fausses idées et croyances qui sont à son origine.

Par exemple, nous avons forgé une société qui nous pousse à croire que nous sommes les seuls responsables de la survie de nos enfants. C’est une fausse croyance tellement répandue, qui poussent certains parents à penser que s’ils ne sont pas présents dans la vie de leurs enfants, ces derniers n’auront aucune chance de survivre. Pourtant, l’expérience a démontré que chaque enfant a son destin propre qui ne dépend pas uniquement de l’influence du parent. Etre responsable de votre enfant ne veut pas dire que vous êtes une condition pour sa survie.

Nous devons tous apprendre à profiter au mieux du temps que nous passons avec nos enfants, au lieu d’avoir des craintes et des peurs non fondées.

voir également: ORGANISATION DES CÉRÉMONIES FUNÉRAIRES : POUR QUELLES RAISONS ?


social proof for website