octobre 21, 2021 6 translation missing: fr.blogs.article.read_time

Il n’est jamais facile d’enterrer un être cher, bien que tout le monde puisse connaître ces moments un jour ou l’autre. Dans les temps anciens, les sages disaient déjà qu’aller dans l’au-delà est une leçon d’adieu que tout le monde devrait en principe enseigner aux enfants.

Il est très important qu’une tombe soit digne, avec des mots courts et touchants qui aideront à faire le deuil plus facilement, et qui vont établir un lien entre les vivants et ceux qui sont décédés, toujours très tôt. Il sera donc question dans cet article de parler des épitaphes.

 

1. L’histoire des épitaphes

Quand est-ce que des inscriptions sur les tombes ont-elles apparues pour la première fois ?

C’est vrai qu’il est un peu difficile de préciser une date, mais des inscriptions sur des sarcophages avaient déjà été trouvées chez les anciens Egyptiens, les Babyloniens et chez des personnes nobles en Chine et au Japon.

Dans la Grèce antique, il était déjà très courant d’inscrire un mot d’adieu sur la tombe du défunt, et c’est ainsi que le mot épitaphe est apparu, signifiant « au-dessus du tombeau ».

Dans les débuts, ces mots de souvenirs avaient beaucoup plus une forme poétique et avaient pour but de glorifier les soldats morts sur le champ de bataille. Puis, on a commencé à les utilisé pour les personnes nobles, faisant de courtes inscriptions sur leurs tombes (plaques funéraires de nos jours). Cette tradition est restée dans plusieurs pays. C’est dans le 16e siècle que cette tradition était largement répandue dans certaines régions, mais avant, on pouvait déjà voir des tombes décorées d’ornements, bien avant les épitaphes.

Ces épitaphes étaient le plus souvent des déclarations écrites, et rappelaient les valeurs éternelles, ou marquaient les défunts. C’était en fait une sorte de dialogue entre les morts et les vivants à cette époque.

Avec le temps, ces épitaphes se sont transformées en une sorte de création littéraire, surtout avec des personnages comme A. Pouchkine et P. Vyazemsky. Vous pouvez voir par exemple ce qu’écrivit M. Tsvetaeva : « A celui qui repose ici sous l’herbe du printemps, que Dieu lui pardonne, ses mauvaises intentions et ses péchés ! Il était malade, épuisé, un étranger sur terre. Il aimait le rire des sages et des enfants ».

2. La signification des épitaphes

De nos jours, lorsqu’une personne célèbre décède, une note nécrologique paraît dans la presse, où le parcours de vie du défunt, ainsi que ses œuvres sont résumés. L’épitaphe peut jouer le même rôle.

L’épitaphe n’a pas de restriction de longueur, mais est conçu pour que tout le monde puisse le lire jusqu’à la fin. Plus une personne a du mérite dans sa vie pour ses réalisations, plus le désir de parler de lui à ses descendants est fort. Une manière originale de transmettre ce message aux générations futures est donc de graver cette épitaphe sur sa tombe.

Ces phrases courtes peuvent permettre de :

• Résumer la vie du défunt :

Une épitaphe peut en effet être une courte phrase qui résume toute la vie de celui qui réside à l’intérieur de la tombe.

• Transmettre les sentiments et les émotions de la famille et des amis au défunt :

Grâce à une courte phrase, vous pouvez transmettre tous vos honneurs et un hommage digne au défunt. Une manière de lui signifier qu’il restera toujours dans le cœur de ses proches.

• De mettre en avant les valeurs du défunt :

Ces phrases sur la tombe (la stèle) peuvent aussi révéler éternellement les valeurs et les croyances du défunt.

3. Les épitaphes de nos jours

Aujourd’hui, les épitaphes n’ont changé ni de signification, ni de sens. Elles servent toujours à garder le lien qui unit les personnes décédées et leurs proches. La forme a peut-être évolué, car de plus en plus ce sont des plaques funéraires qui sont utilisées à la place.

Lorsque vous confiez vos cérémonies funéraires à une agence funéraire, prenez soin de mettre un accent particulier sur la réalisation de la plaque funéraire. Vous pouvez les personnaliser à votre convenance.

Tout comme les épitaphes étaient employées dans les temps anciens pour rendre hommage aux personnes décédées, les plaques funéraires sont simplement une méthode moderne de le faire avec une touche de modernisme et d’élégance, surtout que tous les morts ne sont plus enterrés, d’autres sont incinérés. Dans tous les cas, les plaques funéraires seront donc très importantes pour les cérémonies funéraires.

Les professionnels d’organisation des cérémonies funéraires travaillent toujours avec des artisans et autres marbriers, pour la confection de la sépulture, de la décoration et pour réaliser des plaques funéraires.

4. Quel matériau pour votre plaque funéraire ?

Les épitaphes étaient inscrits sur une pierre, celle qui recouvre la tombe, afin que tout le monde puisse les lire en entier afin d’avoir une idée sur la personnalité du défunt. De nos jours, au lieu d’écrire sur les pierres pour rendre hommage au défunt, on inscrit des phrases, des citations, des messages d’adieu, etc., et on peut même y ajouter des photos et des motifs personnalisées pour décorer encore plus la tombe. Il est préférable d’utiliser un matériau résistant, qui ne sera surtout pas affecté, et que les écritures seront toujours bien lisibles, pour plusieurs générations. Voici quelques matériaux les plus utilisés :

• Le granit :

Ce matériau est très utilisé par de nombreux artisans pour la confection des plaques funéraires. Il est simple à utiliser, en plus d’être particulièrement solide et résistant à l’usure du temps. Son prix très abordable fait en sorte qu’il soit très accessible du grand public, mais offre des possibilités de personnalisation limitées, car il ne peut pas supporter toutes les couleurs.

• Le marbre :

Le marbre est le matériau le plus souvent utilisé pour les personnes qui veulent sortir de l’ordinaire. C’est un matériau rare, ce qui justifie son prix particulièrement élevé par rapport au granit avec lequel il a une ressemblance. Il est solide, résistant à l’usure de temps. les possibilités de personnalisation sont plus élargies qu’avec le granit par exemple.

• Le plexiglas et l’altuglas :

Ce matériau offre un rendu de haute qualité pour les plaques funéraires. Sa solidité peut être affectée avec du temps, mais il convient beaucoup plus pour des plaques funéraires d’intérieur, pour des urnes funéraires par exemple.

• La céramique :

C’est aussi un matériau très souvent utilisé pour la réalisation des plaques funéraires. Elle offre un bon rendu et est facilement personnalisable. Mais sa solidité peut être mise à l’épreuve avec du temps.

• Le chromaflym :

C’est un matériau hautement solide et résistant, et surtout demande très peu d’entretien pour que les images et les inscriptions (épitaphes) restent toujours bien visibles. Il peut durer plusieurs décennies et est entièrement personnalisable.

• Le métal :

Les plaques funéraires en métal sont de moins en moins sollicitées, parce que le métal ne résiste pas au temps, surtout lorsqu’il est placé à l’extérieur sur des intempéries ou scellé sur la stèle.

• Le bois :

Vous pouvez aussi utiliser le bois pour réaliser vos plaques mortuaires. En effet, le bois est esthétique, mais ne vous sera pas assez résistant lorsqu’il s’agira par exemple de laisser un message pour des générations futures sur une tombe. Il est très peu personnalisable et ne résiste pas au temps. Il est de moins en moins utilisé.

Etc.

Certains matériaux vous donnent la possibilité de graver des photos en couleur, d’avoir des plaques funéraires avec différentes formes et motifs, bref de les personnaliser avec un rendu impeccable. Vous pouvez demander des conseils à votre professionnel des cérémonies funéraires.

En conclusion

Vous comprenez la valeur et l’importance de l’épitaphe sur une pierre tombale ou sur une plaque funéraire.

Mais le plus important est de savoir avec quel matériau vous devez fabriquer la plaque funéraire, pour qu’elle puisse durer le plus longtemps possible. Pour une plaque funéraire digne de ce nom qui peut rendre honneur au défunt, il est préférable de choisir un matériau assez résistant comme le granit, le marbre, la céramique, etc. L’un des matériaux qui résiste mieux dans le temps, et qui laissera toujours visible vos inscriptions ou gravures est le chromaflym, car il est moins affecté par les intempéries, et peut conserver les inscriptions pendant des centaines d’années, en plus qu’avec ce matériau, vous pouvez réaliser votre plaque funéraire avec une couleur de votre choix, y insérer même des photos à côté des inscriptions, que vous sceller sur la stèle par exemple ou encore sur l’urne funéraire.

Vous pouvez trouver des exemples d’épitaphes dans la Bible, dans les grands classiques des citations, ou alors les composer vous-mêmes. Notez que certaines Mairies n’approuveront pas des inscriptions trop personnalisées.

 

A voir également: Comment personnaliser une plaque funéraire


social proof for website