février 14, 2022 5 translation missing: fr.blogs.article.read_time

Quand on apprend la mort d’un ami, ou d’une connaissance, la première chose à laquelle on pense immédiatement, c’est de pouvoir présenter ses condoléances à la famille endeuillée. Cet acte, en plus d’être une expression des bonnes manières, représente aussi la manifestation d’un soutien moral et manifeste votre sympathie vis-à-vis de la famille du défunt.

La sympathie étant la façon dont on nomme le sentiment de chagrin pour la douleur que ressent quelqu’un d’autre, et elle fait généralement référence à la perte d’un être cher, parent ou membre de la famille.

Face au décèsd’un être cher, vous pouvez être amenés à manifester votre sympathie à la personne éprouvée, qui puisse être un ami, un collègue, une connaissance ou une personne très proche. Et l’une des méthodes très pratiques pour le faire c’est de lui adresser vos condoléances, signifiant ainsi votre compassion.

Cependant, l’exercice n’est pas toujours évident. On cherche souvent ses mots ; la bonne formulation pour exprimer à la fois sa profonde compassion vis-à-vis de la situation, et son soutien.

Dans cet article, nous allons vous donner des conseils pour vous permettre de bien rédiger des lettres de condoléances.

C’est quoi une lettre de condoléances ?

Comme nous l’avons souligné dans les propos introductifs, c’est une lettre que vous adressez à une personne éprouvée par la perte d’un être cher, pour lui manifester votre compassion, et pour lui exprimer votre sympathie face à sa douleur.

Pour certaines personnes, écrire une lettre de condoléances est une tâche particulièrement difficile, et le sujet est parfois très inconfortable. Beaucoup ont peur que ce qu’ils vont écrire peut-être mal interpréter, surtout qu’il faut bien choisir ses mots.

Vu le contexte dans lequel il est employé, le mot de condoléances n’est pas qu’une lettre de correspondance. Il revêt un sens symbolique assez particulier. De ce fait, le style de rédaction et la tournure employée dans le texte doivent être aussi particuliers.

Le texte doit d’une part revêtir la personnalité de son auteur, et d’autre part rendre compte des sentiments vous anime au moment où vous écrivez. Il est donc préférable de ne pas choisir un texte ou une formulation préconçue. Non seulement, elle manquera cruellement d’originalité, mais elle ne rendra en aucun cas compte de vos véritables sentiments.

Ouvrez votre cœur et parlez avec sincérité, cela se ressentira dans votre mot de condoléances qui ne sera que beaucoup plus réconfortant pour la famille endeuillée.

Comment rédiger une lettre de condoléances ?

Lorsqu’il faut rédiger une lettre de condoléances, le souci premier doit être de montrer à la personne éprouvée que vous partagez sa douleur, et non de trop y penser. Si vous ne savez pas quoi écrire, mieux vaut simplement lui manifester un câlin par exemple sous forme de mots.

Vous pouvez par exemple écrire à un ami ou à un proche : « je voudrais juste que tu saches que je pense à toi et que je partage ta douleur pendant ce temps de deuil, tu es dans mon cœur, maintenant et pour toujours, je te soutiendrai toujours ».

De nombreuses personnes, sans le savoir, vont plutôt adresser des mots choquants et blessants à l’endroit des personnes éprouvées par le deuil. Il faut surtout savoir placer les mots qu’il faut là où il le faut. Voici quelques conseils pour bien rédiger une lettre de condoléances.

Mais il faut bien le savoir, la lettre que vous rédigez dépendra de la qualité de la relation qui vous unit. Vous ne pouvez pas vous adressez à un collègue comme à votre employé, à votre patron ou comme à un ami. Il faut savoir respecter le cadre social qui vous unit, et le choix des mots est important dans ce cas.

Quelques conseils pour bien écrire une lettre de condoléances :

  • Soyez honnête :

Ce sont vos sentiments que vous exprimez, et personne ne vous force à le faire. Soyez honnête avec les autres lorsque vous exprimez vos sentiments. Faites preuve d’empathie pour le sentiment des autres, en leur exprimant les vôtres.

  • Tenez compte de la situation :

Si la personne éprouvée a perdu un parent, la lettre ne sera pas la même que si elle avait plutôt perdu un enfant. Il faudra donc tenir compte de la situation avant d’écrire sur une carte de condoléances.

Vous pouvez aussi vous inspirer de certains passages bibliques, ou encore de certaines musiques, cela sera très réconfortant pour la personne endeuillée.

  • Tenir compte de sa religion et de ses croyances :

Toutes les religionsne considèrent pas le deuil de la même manière. Il sera donc mal placé de parler de Dieu à un athée dans le but de le réconforter, ou de lui dire que c’est la volonté de Dieu, etc.

  • Faites un témoignage.

Le message de condoléances vous offre la possibilité de témoigner de l’importance que le défunt avait dans votre vie. C’est l’occasion de montrer à sa famille quel être exceptionnel, il était et comment il a impacté votre vie. Ceci aura un effet réconfortant pour toutes les personnes endeuillées, qui sauront par-là que le défunt était aimé et apprécié, et que sa mémoire perdurera avec vous.

Via cet acte, vous vous posez donc comme un témoin de l’existence et de la vie du défunt. En effet, vous et le défunt, avez eu à vivre des moments propres avec à vous. Vous avez sûrement tissé une relation particulière, qu’elle soit professionnelle, amicale, ou amoureuse. Faites-en la démonstration dans votre message.

Vous pouvez par exemple commencer votre message en vous situant de manière explicite dans le contexte de la vie du défunt. Cela permettra de mieux appréhender votre message.

Si le message est destiné à un de vos amis ou connaissance, alors que vous ne connaissez pas le défunt, vous pouvez toujours utiliser le même procédé.

Exemple : « Je n’ai jamais rencontré (le défunt) mais je sais comment vous étiez proche… »

  • Soyez réconfortants.

La perte d’un être cher a toujours été une épreuve tellement difficile à surmonter. Quelques paroles de sympathie et d’affection ne feront que réconforter les cœurs endoloris par le chagrin.

Dans votre message, rappelez à la famille que vous les soutenez dans ces moments difficiles. Soyez sincère et présentez vos condoléances à la famille. Même si vous n’étiez pas proche du défunt, vous n’aurez qu’à faire parler votre cœur, pour exprimer de l’empathie envers les personnes endeuillées.

N’hésitez pas non plus à exprimer votre propre chagrin. Cependant, faites-le dans la contenance, et respecter le deuil des personnes directement touchés par le décès ; la famille très proche du défunt.

  • Les formules de condoléances.

Un message de condoléances bien rédigé provoque toujours de l’émotion. Cependant, il est important d’utiliser soi-même, ses propres mots. Le caractère unique et personnel du texte atteste de la sincérité du message, et lui donne un effet réconfortant beaucoup plus important. Cependant, vous pouvez faire usage de quelques formules et citations de condoléances dans votre texte, sans pour autant en faire. Les citations comme : « l’amour est la seule chose qu’on emporte dans l’éternité »(Antoine maillet), « on croit que la mort est une absence quand elle est une présence secrète. » (père Antonin Sertillan), sont d’excellent moyen d’emmener le receveur du message à une méditation beaucoup plus profonde, et à un état réconfort. Bien sûr, il existe une pléiade de citations de ce type, que vous pourrez adapter à votre texte.

Exemple d’une lettre de condoléances

Voici un exemple-type de lettre de condoléance qu’un employeur peut adresser à la famille d’un employé décédé.

Monsieur, Madame (nom) et famille,

C’est avec un profond regret que nous avons reçu l’information du décès de (dire le nom). C’est la perte d’un des plus grands talentueux (profession) dans notre entreprise. Il a toujours été un motivateur et a apporté la bonne humeur à tous ceux qui ont apprécié sa présence. Il nous laisse ainsi sans aucun doute une grande peine.

En ce moment, nous nous joignons dans la prière avec vous, afin que cette perte soit comprise dans l’espérance du réconfort de Dieu.

Cordialement,

Prénom et nom


social proof for website