mai 26, 2022 6 translation missing: fr.blogs.article.read_time

Le faire-part de décès est un document relativement important dans le processus d’organisation des obsèques. Il s’agit du moyen le plus conventionnel d’annoncer à la famille et aux proches d’un défunt, sa disparition. Le faire-part de décès toutefois servir à d’autres fins. Cependant, vu la délicatesse de l’information qu’il contient, et l’importance de ce dernier, sa rédaction respect une codification relativement stricte. Dans cet article, nous allons vous montrer la meilleure manière de rédiger un faire-part de décès, les bonnes formulations, la mise en page, et tout ce qui va avec.

Pourquoi rédiger un faire-part de décès ?

La place importante du faire-part de décès ou de l’avis de décès dans le processus d’organisation des obsèques n’est pas fortuite. L’avis de décès a en réalité une importance double. D’une part, il permet de faire circuler l’information du décès et de la faire parvenir à toutes les personnes concernées. Ces derniers sont par la même occasion mis au courant de l’agenda de déroulement des obsèques. De ce fait, le faire-part de décès est un tremplin, permettant de pouvoir rassembler, le jour des obsèques, toute la famille et les proches, désireuses de lui rendre un dernier hommage.

Par ailleurs, le faire-part peut aussi servir de moyen de mettre au courant les proches du défunt de certaines dispositions particulières ; un code vestimentaire exigé, l’achat de fleurs le jour des obsèques ou encore une demande de participation aux frais des obsèques.

De ce fait, le faire-part est un document central pour la bonne organisation des cérémonies funéraires. Le tout est de savoir comment le rédiger pour qu’il puisse servir au but escompté.

Quelles sont les informations qui doivent paraître sur un faire-part de décès ?

Certaines informations doivent impérativement apparaître sur le document. Le faire-part a toujours, pour but principal d’informer son destinataire, de la mort d’un individu, et des circonstances dans lesquels le décès est survenu et aussi, et du déroulement des cérémonies funéraires. De ce fait, doivent apparaître sur le document les informations suivantes :

  • Le nom de la personne décédée
  • La date, le lieu et les circonstances du décès ; toutefois, les circonstances du décès n’ont pas à être affichées si la famille ne le désire pas.
  • La date, l’heure et le lieu de la cérémonie funéraire doivent aussi apparaître sur le document les informations suivantes :
  • Le type de cérémonie funéraire (inhumation ou incinération)
  • L’heure de la levée du corps,
  • Dire si la cérémonie sera ouverte au public ou sera un moment de recueillement familial
  • Il faut mentionner s’il y aura un livre de condoléances,
  • Mentionner également s’il y aura une collation…

Les codes de présentation d’un faire-part.

La rédaction d’un faire-part respecte une codification particulière. En effet, les informations présentes dans le document apparaissent selon un ordre hiérarchique bien défini.

Tout d’abord, il fut mentionné les membres de la famille du défunt, les familles parentes et alliés et les proches. Ceci se fait selon ce canevas :

  • Mention du mari ou de la femme du défunt.
  • Mention des enfants du défunt, de leurs conjoints et des petits enfants du défunt.
  • Mentions des proches, des parents et des frères et sœurs du défunt.

Cette codification permet de situer généalogiquement le défunt, et d’offrir au lecteur du faire-part une vue panoramique de sa situation.

Comment annoncer convenablement la disparition d’un proche dans un faire-part de décès ?

L’annonce de la mort d’un tiers est toujours délicate. Il faut savoir y aller avec tact, afin de ne pas frustrer, ou plutôt d’amoindrir l’impact psychologique de la nouvelle sur l’interlocuteur. Dans un faire-part de décès, on a généralement recours à certaines formules, conçus pour dissimuler un tant soit peu la gravité de la situation. Généralement, l’annonce du décès se fait après avoir mentionné les membres de la famille. Voici quelques formulations consacrées à cet usage :

Toute la famille :
  • « Ont la profonde douleur de vous faire part du décès de…
  • « Ont l’immense tristesse de vous annoncer le décès de leur cher et regrettée… »
  • « Ont le chagrin de vous faire part de la disparition de… »

D’autres formulations d’ordre religieux peuvent aussi être utilisées :

  • « Ont la profonde douleur de vous annoncer le rappel à Dieu de… »
  • « Font part de l’entrée dans la lumière de Dieu de… »

Mine de rien, ce type de formulation atténue considérablement la douleur émotionnelle que ressentirait toute personne en apprenant la disparition d’un proche. L’effet psychologique est donc avéré.

Les conditions d’édition du faire-part de décès.

Il existe une pléiade de modèles de faire-part de décès, ce qui fait que vous avez généralement une très large gamme de choix. Par ailleurs, vous pouvez personnaliser votre faire-part de décès, en y ajoutant quelques informations et quelques touches personnelles, qui auront ou pas un rapport avec le défunt.

Vous pouvez vous-même concevoir le design de votre avis de décès, via un logiciel adapté. Aujourd’hui vous avez en ligne tellement de logiciels qui vous permettent de mener à bien ce type de projet. Cependant, nous vous conseillons tout de même de passer par un professionnel, pour avoir un rendu propre et efficace.

Ceci étant, vous devez exprimer clairement au concepteur du faire-part, tous vos besoins, même ceux qui vous paraissent un peu farfelues.

En ce qui concerne l’impression, là aussi, il est préférable de le faire, via l’expertise d’un professionnel. Si la facture dépendra de la qualité du papier, et des motifs présents sur le faire-part, il faut aussi savoir que ce type de service est généralement tarifié au forfait. Il est donc assez difficile de savoir à l’avance combien coûtera l’impression de votre document. Cependant, il faut prévoir entre 80 et 150 euros, pour 50 documents imprimés.

Doit-on publier l’acte de décès dans la presse ?

La publication de l’avis de décès dans la presse, n’est pas une obligation ; seule la famille pourra donc décider de le faire ou pas. Cependant, cette pratique a aussi ses avantages. Diffuser l’annonce du décès dans les rubriques nécrologiques d’un journal, vous permet de toucher un large public, et d’apporter l’information à certaines personnes que vous ne pourriez pas forcément toucher via de simples faire-part.

Ce choix peut aussi être motivé par le type de cérémonies que vous souhaitez organiser pour rendre hommage au défunt. S’il s’agit par exemple d’une cérémonie familiale, qui se tiendra à huit clos, une diffusion de l’information dans les médias ne semble pas vraiment pertinente.

Toutefois, il faut savoir que la publication des avis de décès par les médias est un service généralement payant. Il faut compter entre 200 et 300 euros pour un forfait de 6 jours d’annonces. La facturation varie selon la réputation et la couverture du média. Cependant, il est possible d’avoir accès au même type de service en ligne de manière complètement gratuite. Vous n’aurez dans ce cas, qu’à faire les démarches opportunes, et votre annonce passera, sans qu’on ne vous réclame de l’argent en retour

Quand est-ce qu’il faut envoyer les faire-part de décès ?

L’envoi de l’avis de décès doit respecter un schéma chronologique assez stricte. Tout dépend de la nature du document. Dans le cas où le faire-part ferait office de carte d’invitation pour les cérémonies des obsèques, il est préférable de les envoyés au moins quelques jours avant la cérémonie funéraire, le temps de permettre aux invités de préparer leur présence.

Les obsèques se tenant dans un délai de 6 jours après le décès, il est important d’être très réactif sur le sujet, afin de ne pas accuser de retard. Le document devra comporter, l’adresse exacte où se déroulera la cérémonie funèbre, l’heure de la cérémonie, le code vestimentaire s’il y en a, et toutes les informations relatives au bon déroulement de la cérémonie.

Si par contre, le faire-part ne servira qu’à apporter à qui de droit la nouvelle du décès, il est préférable de les envoyés dans un délai de quinze jours après les cérémonies funéraires. Là aussi, vous devez mentionner la date et l’heure à laquelle les cérémonies ont eu lieu, et le lieu du dernier repos du défunt. Il serait aussi opportun d’apporter une dernière précision sur le déroulement de la cérémonie en indiquant que : « La cérémonie a eu lieu dans la stricte intimité familiale, conformément aux dernières volontés du défunt ou de la défunte. »

À qui est destiné le faire-part de décès ?

Il faut dire que le faire-part de décès est destiné à toute la famille du défunt, y compris les membres de la famille dont on est plus vraiment en contact, mais qui doivent être au courant du décès. Sont compris aussi, les proches du défunt, les amis et les collègues, les voisins de ce dernier, bref, toute personne qui serait concerné par le décès. Cependant, pour les personnes les plus proches, il est de meilleur ton, de leur annoncer la nouvelle de vive voix, et de préférence en face-à-face.

Si vous ne pouvez pas toucher directement tout le monde, vous pouvez utiliser les technologies de l’information et de la communication : le téléphone, les mails, la boite postale…


social proof for website